Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to 193.0.6.135:43 (Connection timed out) in /home/thierryru/www/administrator/components/com_joomlastats/count.classes.php on line 1038

Réforme sur les rythmes scolaires : augmentation des inégalités

Envoyer Imprimer PDF

Réforme sur les rythmes scolaires : augmentation des inégalités
C’est une nouvelle journée de grève menée par les enseignants du premier degré qui ont manifesté aujourd’hui contre le projet de réforme des rythmes scolaires présenté en janvier dernier, par Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale.

En cause, la crainte que ce projet ait l’effet inverse que ce qu’il propose, à savoir : l’augmentation des inégalités sociales et territoriales. Thierry Robert, député-maire de La Réunion s’inquiète. Pour lui, le gouvernement a beau avoir proposé une aide de 50€ par élève (et même de 90€ dans les zones en difficulté) aux communes qui passeront à la semaine de 4,5 jours dès la rentrée 2013, rien n’a encore été dit sur la pérennisation de cette aide.

Comment ne pas s’alerter sur la mise en place de cette réforme sur les rythmes scolaires qui implique que les communes aient les moyens financiers pour proposer une ingénierie éducative appropriée ? Les communes seront chargées de proposer des activités sportives et artistiques, avec la logistique qui va avec. De nombreuses communes en difficulté financière ne pourront malheureusement proposer que de la garderie scolaire aux élèves. Ainsi, ce projet de loi ne garantit absolument pas que tous les élèves puissent bénéficier d’activités périscolaires gratuites.

Thierry Robert attire donc l’attention du gouvernement sur le financement de ce projet, qui risque fortement de retomber sur les communes ou les parents d’élèves, qui n’ont d’ailleurs pas été consultés en amont.
A l’heure où l’on demande aux collectivités de faire des économies, et où l’on augmente toujours plus les impôts des contribuables, ce projet risque de s’avérer hypocrite en demandant toujours plus d’efforts aux mêmes personnes.
La refondation de l’école est nécessaire, surtout à La Réunion où l’on compte plus de 100 000 personnes touchées par l’illettrisme. La tâche est importante et ne peut donc être traitée à la va-vite et sans consultation des principaux acteurs. Pour Thierry Robert, il faut repousser le calendrier de ce projet afin de permettre un véritable travail de fond.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir