Cap sur les législatives 2017 : J'ai lancé hier ma campagne

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • 0 commentaires
  • Imprimer

EMPLOI, POUVOIR D'ACHAT, MORALISATION DE LA VIE POLITIQUE

 

Comme annoncé il y a quelques semaines, je serai candidat à l'élection législative de juin prochain dans la 7ème circonscription. C'est en présence d'élus que j'ai  lancé hier soir ma campagne et donné le cap pour ces législatives.

À mes côtés, comme aux élections régionales, Marie Rose Won Fah Hin, Saint-Pauloise et Saint-Louisienne, cheffe d'entreprise, Conseillère régionale et responsable de section LPA : elle est ma suppléante.

L'objectif politique est clair : Ensemble, continuer à faire avancer La Réunion!

« Ensemble », car plus que jamais, La Réunion, les Outre-mer et la France ont besoin d'UNITÉ, de personnes capables de travailler ensemble, au-delà des clivages politiques, dans le respect de chacun.

J'ai rappelé que durant cinq ans, guidé par l'intérêt des Réunionnais et de La Réunion, j'ai mis un point d'honneur à rester extrêmement libre de mes positions : dire oui quand c'est bien, monter au créneau quand ce n'est pas acceptable.

C'est comme cela que j’entends poursuivre mes responsabilités si les électeurs de Saint-Paul, Trois Bassins, Saint-Leu, les Avirons, l'Etang-Salé et Saint-Louis  m'accordent de nouveau leur confiance.

Après avoir dressé la liste non exhaustive des sujets sur lesquels je suis intervenu, j'ai annoncé que cette campagne, dans la 7ème circonscription et ailleurs, reposera essentiellement sur trois axes :

1) L'emploi

La commande publique doit servir l'économie, les entreprises, le développement de La Réunion. Le logement est un exemple concret d'investissement, qui en plus de soutenir une filière créatrice d'emplois, permet d'apporter une réponse aux milliers de familles en attente d'un logement. J'ai rappelé mon attachement à la notion de retour sur investissement et de patriotisme économique local. Les TPE/PME doivent pouvoir bénéficier davantage de la commande publique.

2) Le pouvoir d'achat

Les situations de monopoles asphyxient l'économie locale et entravent le pouvoir d'achat des Réunionnais. J'ai notamment cité en exemple le cas de l'aérien. J'ai aussi indiqué la nécessité de poursuivre les efforts pour qu'à la fois les prix des biens et services puissent baisser et les bas revenus être revalorisés.

3) La moralisation de la vie politique

Ne considérant pas la politique comme un métier, je suis favorable au non cumul des mandats dans le temps. J'ai aussi insisté sur le nécessaire renforcement de l'évaluation des politiques publiques.

 

Thierry Robert

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité dimanche, 19 novembre 2017