Emmanuel Macron veut des Assises pour l'Outre-Mer

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • 0 commentaires
  • Imprimer

Emmanuel Macron veut des Assises pour l'Outre-Mer dans les 3 premiers mois de son quinquennat pour répondre aux urgences 

Ce samedi 08 avril 2017, Emmanuel Macron a rencontré à Paris, les associations ultra-marines afin de partager sa vision pour le développement et l’émancipation des départements et territoires d’Outre-Mer.

Notre candidat a rappelé son attachement à apporter des réponses concrètes et adaptées à chaque territoire. Il a démontré qu'il a compris à la fois les spécificités de chaque territoire d'Outre-mer, leur complexité, la nécessité de définir avec les élus et les forces vives ultramarines, un plan d'urgence et d'avenir.

 
Pour ce faire et en plus des mesures annoncées pour l'ensemble du territoire français, Emmanuel Macron s'est engagé à lancer durant les trois premiers mois du quinquennat, dans chaque territoire ultramarin, des assises coordonnées par des délégués.  
 
L'objectif est de définir avec toutes les bonnes volontés, les politiques à mettre en place durant la première année pour répondre aux urgences. 
 
Emmanuel Macron propose également de revoir l'approche stratégique pour chaque territoire qui reposera sur trois axes forts: une politique d'investissements hors les 50 milliards nationaux, la mise en place d'une politique de filière et l'adaptation de la réglementation. 
 
Je me réjouis de ces annonces qui s'inscrivent en rupture avec les discours empreints de clientélisme qui ont effectivement bien trop duré. La reconnaissance des spécificités locales, le travail au-delà des clivages politiques font partie des règles d'or du LPA. 
 
Cette approche tant sur le fond que sur la forme ouvre réellement la voie à l'émancipation des territoires ultramarins dans une République qui assume sa diversité. 
 
Emmanuel Macron a confiance en l'Outremer, je partage cette vision d'avenir, convaincu que nous pouvons mieux faire et ensemble, faire avancer La Réunion, les Outre-mer et la France. 
 

Thierry ROBERT

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité dimanche, 19 novembre 2017