Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to 193.0.6.135:43 (Connection timed out) in /home/thierryru/www/administrator/components/com_joomlastats/count.classes.php on line 1038

Thierry, tout simplement…

Thierry ROBERTOn le dit fonceur, déterminé et hyper dynamique… Mais qui est vraiment Thierry Robert ? Le jeune Maire et Conseiller Général de SAINT-LEU se dévoile à travers un portrait franc et sans détour.

Bonjour Thierry Robert, présentez-vous en quelques lignes…
Je suis né le 1er avril 1977 sous le signe du bélier. Je suis marié depuis 2 ans maintenant à Gladys, mon épouse. Nous avons ensemble 3 enfants :Thomas, Anthony et Théo qui est né au mois de mars dernier.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours scolaire ?

Après un BAC S, je me suis orienté vers une formation d’ingénieur en alternance à Reims, en Métropole.

Votre parcours professionnel ?

L’entreprise familiale  de construction d’abord artisanale est devenue le groupe Robert Promotion dont je suis le responsable.

Comment êtes-vous arrivé en politique ?

En 2004, j’ai fondé l’association Partage afin de venir en aide aux plus démunis. Au bout d’un an, j’ai vite compris qu’il fallait que j’aille au-delà du combat associatif. C’est pourquoi, j’ai intégré la section jeune de l’UDF, dont je suis devenu le délégué départemental en 2005.
En 2006, j’ai été Président des jeunes UDF. Et, en 2008, j’ai été élu Maire et Conseiller Général de SAINT-LEU. Je ne conçois pas la politique comme un métier mais comme une vocation, un sacerdoce.


Connaissez-vous certains de vos traits de caractère ?

Je suis entier. J’aime les obstacles, combattre face aux difficultés de tous les jours, ne pas baisser les bras. C’est stimulant ! Autre chose, j’ai un franc parler et de nature à dire aux gens ce que je pense.

Vos plus belles réussites ?

Ma plus grande satisfaction est d'avoir réussi mon premier combat politique par trois victoires (mairie de St Leu, canton 1 et 2 de St Leu), qui plus est, face à mon prédécesseur qui était extrêmement bien implanté depuis 20 ans sur le territoire. Au niveau de la commune, nous sommes passés de 8 millions d'euros d’investissements en 2008 à 18 millions en 2011, ce qui signifie que St Leu avance !

Vos regrets ?

Ma vie privée est devenue compliquée. Je ne peux plus être moi-même, c'est-à-dire être Thierry tout simplement. En tant que maire, je me dois de répondre où que je sois, parfois même en famille, à toutes les questions et sollicitations de mes concitoyens. Si certains élus aiment bien se mettre en avant dans leur vie de tous les jours en usant parfois de leur position pour toutes sortes de choses, ce n'est pas mon cas. Je fais résolument partie de ceux qui optent pour la simplicité sans pour autant me désengager, bien au contraire.

Qu’est-ce qui ne va pas aujourd’hui à La Réunion ?

Ce qui est dommage aujourd’hui à la Réunion, c’est que l’Etat ne reconnaisse pas nos spécificités d'autant que notre île est éloignée de la métropole. Nous sommes confrontés à un manque crucial de logements et le chômage atteint des chiffres records.

Vos projets pour la Réunion ?

Je veux me battre pour faire reconnaître les spécificités de notre île afin d’obtenir un traitement juste et adapté à nos particularités.

Et Thierry Robert dans 5 ans ?

Si la population le souhaite, je serais toujours en politique. J’espère que le travail que je réalise en ce moment avec mon équipe sera reconnu.